Une longue histoire

Tout commence en 2006  après avoir eu connaissance de certains papiers de famille.

Mon enfance passée à Paris entre mes parents et ma soeur ainée s’est achevée quand ma mère est tombée gravement malade au point de m’éloigner du domicile parental.

J’ai déménagé à Lille chez ma grand-mère paternelle et ma tante. C’est là que j’ai fait mes études au lycée puis dans le supérieur.

Pendant toute mon adolescence, j’avais un peu peur de ce grand-père dont la photo était au dessus du lit de ma grand-mère et je ne comprenais pas bien ce que « Mort pour la France » voulait dire.

C’est en vieillissant, en m’intéressant un peu plus à l’histoire contemporaine que j’ai commencé à me poser des questions.

C’est après le décès de ma grand-mère et de sa fille qui m’avaient élevée, que j’ai « hérité » de documents et du fameux portrait de mon grand-père.

Gery10001

La vie passait….. j’étais bien établie en Finlande heureusement mariée, mère de trois enfants et grand-mère de quatre adorables petits-enfants. Approchant de l’âge de la retraite, j’ai accepté des responsabilités dont notamment celle de Déléguée Générale du Souvenir Français en Finlande. (http://souvenirenfinlande.wordpress.com/ )

Capture d’écran 2013-09-20 à 20.43.03.jpg

Curieuse de nature, j’ai accepté l’invitation de participer au congrès du Souvenir Français à Paris début avril. J’ai été impressionnée du travail des délégués et de toutes les histoires entendues.

En 2006 en tant que présidente de l’Association Amopa de Finlande j’ai participé avec grand plaisir au congrès de l’AMOPA à Nancy.  Les congrès comportent des réunions, des discussions, une assemblée générale mais aussi des excursions. J’avais cette année-là choisi celle de Verdun. J’y ai retrouvé des délégués du Souvenir Français aussi membres de l’AMOPA. Grâce à eux, une enquête a été faite pour retrouver la trace de mon grand-père.

(Voir toute le correspondance faite en 2006 sur une autre page)

Un échange de courriers m’a permis de recevoir une copie conforme de son acte de naissance et un document un peu plus lisible de son affectation, avec le numéro de son bataillon.

acte naissance0001                                            archives_C490079R (2) (2)

Le temps a passé et c’est pour préparer le centenaire de la Grande Guerre, que plusieurs sites ont été ouverts au public. J’ai écrit….quelques mots à celui qui recueillait les documents pouvant alimenter le site. J’ai écrit pour dire que moi aussi je recherchais des documents, des traces de mon grand-père.

Et ce fut extraordinaire, un « chtimiste »…. a retrouvé le journal du début de la guerre relatant précisément heure par heure le déploiement du régiment de mon grand-père. Cela a duré un mois, terrible et puis tous ou presque ont été portés blessés , tués à l’ennemi, mais bien peu ont pu être identifiés. Donc le corps est resté sous le feu de l’ennemi, dans une tranchée, sur un champ de bataille, c’était particulièrement difficile en ce début de guerre. Et puis rien…..

Ma grand-mère a attendu. Elle a attendu 7 ans avant de recevoir par la poste une lettre terrible annonçant que son mari  qui allait avoir trente ans le 4 septembre, était tué à l’ennemi le 1er septembre 1914.

disparition0001

Comme le nom de Géry Rémi Braems ne figurait ni sur les monuments ou listes près du lieu de décès, ni dans sa commune de résidence, Lille à l’époque, on m’a conseillé de contacter sa commune de naissance.

Et la vie est bien mystérieuse. Le maire de Wormhout, est un passionné de généalogie et a retrouvé la trace de ses ancêtres jusqu’au 17ème siècle. Et par le plus curieux des hasards, le nom de mon grand-père figure dans sa recherche. J’ai donc en ma  possession un travail admirable me montrant d’où viennent mes  racines. Ce maire, vague parent, a pris la décision de faire graver sur le monument aux morts de sa ville, le nom de Géry Rémi Braems. Le monument sera officiellement dévoilé le 11 novembre 2014. Qu’il en soit remercié!

La boucle est bouclée, ma grand-mère peut reposer en paix, même si elle avait l’habitude de dire qu’après tout, il y avait une petite chance pour que son cher époux repose sous l’Arc de Triomphe!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s